icone de la rubrique

Résumé Historique

Page d'accueil
Le logis de Tessé
Plan du logis
Les Corgnol

Le logis de Tessé a eu comme premier seigneur connu, Arnauld de Corgnol en 1307. Malgré cette date, il parait évident que l'histoire du logis de Tessé a débuté un ou deux siècles auparavant.
En effet, l'angle nord-ouest du batiment devait constituer à lui seul le premier édifice construit sur le site, dès le XIe ou XIIe siècle.
C'est donc à l'époque romane que, muni de ses contreforts, ce donjon de pierre a été construit pour surveiller et défendre les environs.
Le donjon de Tessé présente de nombreux points communs avec les tours ou donjons de Montignac, La Rochefoucault ou encore Marthon (épaisseur des murs de 150cm, plan grossièrement carré et contreforts rectangulaires).

L'histoire du logis s'obscurcit durant trois siècles et il faut attendre le XVe siècle pour que des travaux fussent engagés sur le site, sans que l'on connaisse, toutefois, l'étendue des dégats engendrés par la guerre de Cent Ans.
C'est en effet au XVe siècle que l'élément sud-est fut édifié. Cet élément du logis est la partie la plus "richement" décorée du logis. Outre les baies à coussièges de la façade sud, la salle du troisième étage a gardé son aspect originel. Sa porte d'entrée est la porte d'origine. Il en va de même pour la cheminée monumentale, munie de ses bases buttiformes et de sa corniche à écusson muet.
L'élément principal de la partie sud-est reste encore la charpente dite "à l'anglaise", qui est datée du XVe siecle.

Le logis de Tessé, après le XVe siècle, resta donc propriété de la famille Corgnol, même s'il passe à la branche des Beauregard en 1634.
Les modifications ou les destructions susceptibles d'être intervenues entre cette période et le début du XIXe siècle ne nous sont révélées dans aucune source. Cependant, la fin brutale de l'escalier à vis entre le 4e étage et les combles tend à montrer que le logis pouvait être plus élevé.
Il faut donc attendre 1820 pour voir un nouveau changement architectural avec le rachat du logis par la famille Fouet. Deux éléments sont adjoints au logis, l'un au sud-ouest, daté de 1822 et l'autre au nord-est, daté de 1826.

Nous pouvons donc conclure que le logis de Tessé fut dans un premier temps un donjon (XIe ou XIIe siècle), avant d'être transformé en manoir par l'adjonction d'un élément supplémentaire apportant, en plus de nouveaux moyens défensifs (plusieurs archères canonnières), la notion d'un certain confort (cheminées, vastes salles, latrines, etc...). Le XIXe siècle convertira définitivement le logis en lieu d'habitation, avec la mise en place des éléments sud-ouest et nord-est.

étude menée par THIAUDIERE en aout 1994.

Page modifiée le : 06/02/2015 à 08:59:49, © ARSIMED
Mentions légales, Contacts